Outils pour utilisateurs

Outils du site


documentation:raspberrypi:yunohost-buster-v4.x.x.x-rpi64

Installer "à la main" Yunohost v4.x.x.x sur Raspberry Pi sur une base Raspberry Pi OS Buster Lite arm64 | en cours de rédaction

[…] “YunoHost, un système d'exploitation libre qui vise à simplifier l'administration d'un serveur et à démocratiser l'auto-hébergement.” […]

Plus de détail sur le site de l'éditeur https://yunohost.org/#/docs

Prérequis

  • avoir une Raspberry Pi compatible 64 bits :-) ;
  • avoir un clavier USB raccordé à la Raspberry Pi ;
  • une carte micro SD compatible avec la Raspberry Pi d'au moins 8 Go et si possible de classe 10 (https://elinux.org/RPi_SD_cards | http://elinux.org/RPi_SD_cards#Working_.2F_Non-working_SD_cards) ;
  • disposer d'une connexion à internet via la box ou le routeur afin de pouvoir y connecter la Raspberry Pi ;
  • disposer d'un nom de domaine pointant vers l'adresse IP publique de votre Box/routeur. (cf no-ip.org, dyndns, …) ou alors bénéficier d'un de ceux mis à disposition par Yunohost en .nohost.me, .noho.st ou .ynh.fr : https://yunohost.org/fr/dns_nohost_me

Téléchargement de RaspiOS arm64 et de Raspberry Pi Imager

La carte micro SD sera effacée. Préalablement, veuillez sauvegarder sur un autre support tous les fichiers et autres documents qu'elle pourrait contenir, ou bien carrément faire une copie intégrale de la carte sur un autre support.

Les téléchargements :

Après avoir décompressé le fichier contenu dans le zip, utilisez Raspberry Pi Imager pour la copier sur la carte micro SD.

Insérer la carte SD dans la Raspberry Pi et brancher l'alimentation.

Configuration de Raspberry Pi OS Lite Buster

Normalement le SSH n'est pas activé par défaut. L'utilisateur est pi et le mot de passe raspberry, enfin rqspberry si vous êtes resté en en-GB.UTF-8 ;-)

Identifiez-vous avec l'identifiant pi et le mot de passe par défaut raspberry. Lancez raspi-config afin de vérifier que le system à bien été étendu à toute la carte :

sudo raspi-config
# menu 6 Advanced Options puis A1 Expand Filesystem

Vous pouvez également

# menu 4 Performance Options puis P2 GPU Memory afin de passer cette valeur à 16
# menu 5 Localisation Options pour tout ce qui concerne la disposition du clavier, le fuseau horaire, etc.

Pour terminer, passer sur “Finish” à l'aide de la touche tabulation du clavier. Un redémarrage sera nécessaire afin de prendre en compte toutes les modifications.

sudo reboot # si celui-ci n'est pas proposé

A ce jour, YunoHost n'est pas encore compatible Bulleyes. Au rédémarrage il vous faudra vérifier que le fichier /etc/apt/source.list fait bien référence à “Buster” et non au terme générique “stable”. Sinon il faudra l'éditer en ce sens afin de ne pas basculer sur la version “Bulleyes” alors que l'équipes de YunoHost n'a pas finalisé le script de migration.

cat /etc/sources.list
# s'il doit être modifié : sudo nano /etc/apt/sources.list

Profitons-en pour faire une mise à jour de notre version arm64 fraîchement installée :

sudo apt update && sudo apt upgrade
Si vous n'utilisez pas le wifi ou le bluetooth de votre Raspberry Pi, alors vous pouvez les désactiver :
echo "dtoverlay=disable-wifi" | sudo tee -a /boot/config.txt # désactive le wifi
echo "dtoverlay=disable-bt" | sudo tee -a /boot/config.txt && sudo systemctl disable hciuart # désactive le bluetooth
De manière optionnelle, il est possible de limiter l'utilisation du fichier d'échange “swap” en utilisant le plus possible la mémoire vive ram, de compresser les fichiers système en ram ou encore d'augmenter la taille du swap :
sudo nano /etc/sysctl.conf
# copier "vm.swappiness = 10" à la fin du fichier (sans les guillemets)
Ctrl + O # pour sauvergarder (c'est la lettre O du clavier, pas le chiffre zéro)
Ctrl + X # pour sortir
sudo sysctl -p # pour prendre ce paramètre en compte
# pour compresser les fichiers systèmes en ram il est possible d'installer le paquet zram-tools source : https://packages.debian.org/fr/buster/zram-tools
sudo apt install zram-tools
# si vous avez de la place sur la carte micro SD, vous pouvez augmenter le swap au besoin en éditant le fichier /etc/dphys-swapfile
sudo nano /etc/dphys-swapfile
# en remplaçant "CONF_SWAPFILE=100" (valeur par défaut sur Raspberry Pi 3 B par "CONF_SWAPFILE=1024" par exemple
sudo /etc/init.d/dphys-swapfile restart # pour prendre en compte ce changement

Déploiement de YunoHost via le script d'installation

Pour cela, il faut passer en “root”, lancer le script d'installation et se laisser guider :

sudo -i
curl https://install.yunohost.org | bash
Si le passage en “root” via “sudo -i” ne fonctionnait pas, il faudra alors créer un mot de passe “root” suffisamment fort le temps de l'installation et en attendant la fin de la post-installation. Pour cela :
sudo passwd root
# saisissez un mot de passe fort
# confirmer ce mot de passe fort et retenez le !!!
# déconnectez-vous ("Ctrl + D" ou bien en tapant "exit" sans les guillemets) et reconnectez vous en "root" avec le mot de passe fort que vous venez de créer afin de lancer le script d'installation qui vous guidera
curl https://install.yunohost.org | bash # lancer l'installation

Maintenant vous pouvez lancer la configuration initiale de votre serveur YunoHost en suivant la documentation ici : https://yunohost.org/fr/install/hardware:vps_debian

Si vous souhaitez avoir quelques informations sur le statut de votre Raspberry Pi sur votre smartphone Android, vous pouvez regarder ici : https://github.com/eidottermihi/rpicheck Il vous faudra alors ajouter l'utilisateur “admin” au groupe “video” :
sudo usermod -G video admin
documentation/raspberrypi/yunohost-buster-v4.x.x.x-rpi64.txt · Dernière modification: le 24-05-2021 à 16h24 de pouetpouet