Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

documentation:linux:archlinux:uefi-install

Installation avec l'UEFI

L'UEFI est devenu maintenant un standard de fait. Les réflexes que l'on a/avait avec le BIOS font que l'installation d'un nouveau système avec cette interface devient plus complexe de prime abord.

Cette page détaille l'installation de Archlinux sur un ordinateur HP avec une carte graphique Intel® HD Graphics 400 (Braswell) et un disque dur de 500Go.

Un seul système sera présent, et le Secure Boot a été désactivé.

Préparation du disque

Le partitionnement se fera avec l'utilitaire parted.

L'UEFI nécessite une table de partition GPT (GUID Partition Table).

parted /dev/sda
(parted) mklabel gpt

On change le type de partionnement, cela à pour résultat de supprimer toutes les partitions déjà présentes.

(parted) unit mib

Ci-dessus on change l'unité.

(parted) mkpart primary 1 551
(parted) name 1 boot
(parted) set 1 boot on
(parted) set 1 esp on

Archlinux recommande une partition /boot de 550 MiB.

(parted) mkpart primary 551 61991
(parted) name 2 root
(parted) mkpart primary 61991 63015
(parted) name 3 swap
(parted) mkpart primary 63015 -1
(parted) name 4 home
(parted) quit

On donne le début et la fin de chacune des partitions (en tenant compte de la taille souhaitée). Donc pour résumer :

Début Fin Taille
/boot 1 551 550MiB
/ 551 61991 61440MiB (64,4Go)
swap 61991 63015 1024MiB (1Go)
/home 63015 476939 413924MiB (434Go)

Formatage

On peut désormais formater chaque partition :

Pour la swap :

mkswap /dev/sda3
swapon /dev/sda3

Pour le reste :

mkfs.fat -F32 /dev/sda1
mkfs.ext4 /dev/sda2
mkfs.ext4 /dev/sda4

Installation

On prépare les points de montage

mount /dev/sda2 /mnt
mkdir /mnt/boot
mount /dev/sda1 /mnt/boot
mkdir /mnt/home
mount /dev/sda4 /mnt/home

On sélectionne un miroir, personnellement je prends celui-ci http://mirror.archlinux.ikoula.com/archlinux/$repo/os/$arch (on commente tous les autres dans le fichier /etc/pacman.d/mirrorlist).

pacstrap /mnt base base-devel
pacstrap /mnt unzip vim alsa-utils syslog-ng mtools dosfstools lsb-release ntfs-3g exfat-utils

On génère le fichier /mnt/etc/fstab :

genfstab -U -p /mnt > /mnt/etc/fstab

Maintenant on installe le chargeur de démarrage (Grub2) :

pacstrap /mnt grub os-prober efibootmgr

Configuration

On entre dans le chroot :

arch-chroot /mnt

On définit le clavier (ici, c'est un clavier AZERTY français), dans le fichier /etc/vconsole.conf

KEYMAP=fr-latin9
FONT=eurlatgr

Les locales (le type d'encodage etc.) cela se règle dans le fichier /etc/locale.conf

LANG="fr_FR.UTF-8"

Dans le fichier /etc/locale.gen on décommente la ligne fr_FR.UTF-8 et en_US.UTF-8. Puis on exécute la commande suivante :

locale-gen

Le nom de la machine se configure dans le fichier /etc/hostname.

Le fuseau horaire, généralement en France on utilise Europe/Paris.

ln -sf /usr/share/zoneinfo/Europe/Paris /etc/localtime

Réglage de l'heure :

hwclock --systohc --utc

On passe au chargeur de démarrage (Grub2) :

mkinitcpio -p linux
grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg
grub-install --target=x86_64-efi --efi-directory=/boot --bootloader-id=arch_grub --recheck
mkdir /boot/EFI/boot
cp /boot/EFI/arch_grub/grubx64.efi /boot/EFI/boot/bootx64.efi

On configure le mot de passe pour le super utilisateur (root) avec la commande passwd.

Archlinux utilise systemd comme système d'initialisation, pour le réseau, on installe NetworkManager.

pacmam -S networkmanager
systemctl enable NetworkManager

La configuration est désormais terminée.

exit
umount -R /mnt
shutdown -r now
documentation/linux/archlinux/uefi-install.txt · Dernière modification: le 04-12-2018 à 17h58 (modification externe)